Une Maman nous livre les secrets du rituel du coucher qui fonctionne avec son fils

Le coucher est un moment angoissant pour votre bébé. Il apprend à se séparer de vous. Vous pouvez l’accompagner et atténuer cette angoisse avec un rituel du coucher.

(Vous pouvez relire notre article sur le rituel du coucher pour bébé.)

Maud accompagne les jeunes parents dans la nouvelle aventure qui se présente à eux et elle nous livre les secrets du rituel du coucher qu’elle pratique avec son fils.

C’est à toi Maud:

D’abord, je voudrais clarifier un point: il n’y a pas de recette miracle pour l’endormissement, à part être à l’écoute de bébé et de soi-même.

Pour endormir bébé, pas de recette miracle à part être à l'écoute de bébé et de soi-même

Chaque parent doit trouver le rituel qui lui correspond à lui ainsi qu’à son enfant.

Ceci étant dit, voici comment fonctionne le rituel du coucher avec notre fils de 16 mois (rituel qui a évolué avec ses besoins).

Les premiers signes de fatigue

Lorsqu’on a identifié les premiers signes de fatigue , on lui donne le bain avant d’aller au lit.

Mais jamais avant que les premiers signes de fatigue n’apparaissent, même si c’est censé être l’heure de dormir, car c’est le meilleur moyen pour passer inutilement plus d’1 heure à essayer de l’endormir.

Voici les signes habituels de fatigue chez les bébés:

  • bâillements
  • se frotter les yeux
  • tendance à gémir et demander les bras à la moindre contrariété
  • ou à s’exciter facilement car leur cerveau commence à se désorganiser par trop plein.
  • Quand ils grandissent, certains bébés l’expriment clairement comme mon fils qui commence à nous dire « Au revoir » quand son heure approche

Chansons & câlins

Ensuite je lui mets la petite berceuse que « chante » une de ses peluches.

Puis, à mon tour je chante ensuite 1 ou 2 berceuses en boucle (Ami Tomake notamment) en le berçant dans mes bras ou tout simplement en câlin contre moi.

Découvrez la superbe berceuse Ami Tomake

Téléchargez le MP3 de la chanson Ami Tomake

Se détendre

J’arrête peu à peu de chanter pour me détendre moi-même.

J’ai remarqué que plus j’étais détendue et moins pressée pour l’endormir, plus il s’endormait vite et longtemps.

Pour me détendre, je me concentre sur ma respiration, et peu à peu il se cale sur mon rythme. Je m’aide aussi de certaines pratiques de relaxation (éveiller ses sens, scan corporel, visualisations), c’est un moment agréable pour soi et ça fait du bien. Et ça fait du bien aussi à bébé.

Lorsqu’il commence à tomber dans le sommeil, je le mets dans son lit.

Il grogne parfois, pour le principe.

Je lui caresse alors le dos en chantant avant de ralentir pour terminer sur la respiration détendue à côté de lui.

L’aide du Papa

Le papa réussit aussi à l’endormir quand j’ai besoin de passer un peu le relais le soir.

Il faut donner confiance aux pères dans leur compétence là-dessus mais il ne faut pas s’attendre à ce que cela fonctionne pour un nourrisson qui a besoin d’une grande proximité avec la maman, encore plus s’il est allaité.

Je ne l’ai jamais laissé pleuré seul, car si le bébé comprend qu’il doit s’arrêter ce sera plus en se disant qu’il ne peut pas compter sur nous plutôt que parce qu’il a compris qu’il doit dormir…

Dernier conseil:

Même si vous êtes fatigué, gardez le même rituel. C’est très important pour votre bébé. Un changement dans le programme peut le stresser. Il se demande ce qu’il se passe.

Bien sûr, rien ne vous empêche de faire évoluer le rituel en fonction des envies et des besoins de votre petit, mais ne le faites pas tous les 4 matins!

Merci beaucoup pour le partage d’expérience.

Maud anime des ateliers pour les parents et les bébés. Vous pouvez la retrouver sur sa page facebook.

Page facebook Mama

1 pensée sur “Une Maman nous livre les secrets du rituel du coucher qui fonctionne avec son fils”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *