Je signe avec bébé. Tu signes avec bébé. Nous signons avec bébé.

Comment impliquer votre entourage pour augmenter vos chances de succès.

Vous avez découvert le langage des signes pour bébé.

Communiquer avec son bébé bien avant que celui-ci ne sache parler, vous trouvez ça génial.

Et vous avez raison, ça l’est. Vraiment.

Mais il y un problème.

Un problème qui peut ruiner votre projet.

Le problème, le voici:

Entre le moment où vous commencez à signer et le moment où bébé va faire son premier signe, il peut se passer de longues semaines. Voir des mois.

Rassurez-vous: c’est tout à fait normal. Bébé est en phase d’apprentissage.

C’est normal, mais c’est terriblement frustrant.

Je vous le garantie: vous allez vous sentir seul, avec le sentiment de signer dans le vide.

Une longue et pénible traversée du désert.

Bientôt, vous vous demanderez si ça en vaut vraiment la peine.

Votre motivation va fondre comme une boule de glace oubliée en plein soleil.

Pire: vous vous demanderez si quelque chose ne cloche pas avec votre bébé. Si tout va bien.

Vous la sentez venir la petite boule dans le ventre?

Ça encore, vous pourriez le gérer, mais pas ce coup de poignard qui arrive…

Je parle de l’attitude de vos proches…

Votre mari qui vous dit: “ Pourquoi tu fais ça, ça sert à rien et tu vois bien que ça marche pas…”

Votre mère qui vous balance: “ Ton bébé n’est pas sourd alors pourquoi tu veux signer avec lui, je ne te comprends pas… tu veux en faire un petit génie, c’est ça?”

“En plus, s’il se fait comprendre par signes, il ne voudra pas faire l’effort de parler, c’est dangereux ton truc…”

Ces réflexions, elles font mal.

Surtout quand elles viennent de personnes qui devraient vous soutenir, vous encourager…

Parce qu’au fond, c’est de ça dont vous avez besoin…

Un peu de soutien.

Vous faîtes ça pour le bien de votre bébé.

Vos proches devraient le comprendre et vous aider.

S’ils s’impliquaient dans ce projet, ce serait tellement plus simple pour tout le monde.

Pour vous. Pour eux. Mais surtout pour bébé.

Je le sais parce que je l’ai vécu.

Je connais ce sentiment de se débattre, seule contre tous.

Mais moi, j’ai eu de la chance. Une chance inouïe.

Je suis française, mais j’habite en Ecosse.

Et ici, le langage des signes pour bébé est très développé. Personne ne s’étonne si vous signez avec votre bébé.

Mieux: il n’est pas rare de tomber sur un autre parent signeur qui vous encourage et vous conseille. Question motivation, c’est extra.

Pourtant, malgré ça, ça a été difficile.

Mon mari, lui, est anglais (oui, je sais ça se complique…) et il ne connaissait pas le langage des signes pour bébé.

Au départ, il était plus que sceptique… Il a fallu le convaincre.

Tout comme ma famille française. Et mes amies qui habitent en France.

Il a fallu expliquer ma démarche.

Me justifier même parfois. Et leur montrer que ça marche vraiment.

Honnêtement, je m’en serais bien passé.

La vie de maman est déjà bien remplie, autant ne pas gaspiller de l’énergie inutilement.

D’autant que j’étais aussi en pleine traversée du désert avec mon fils qui ne reproduisait pas encore les signes (il lui a fallu 4 mois pour faire son premier signe.)

Mais ça me tenait à coeur. Vraiment.

Je voulais que mes proches s’impliquent et puissent signer avec mon fils. Parce que je savais tout ce que ça pouvait apporter à notre famille. Et à mon bébé.

Alors je me suis accrochée.

J’ai développé des tactiques et des stratégies.

J’ai tenu bon, j’ai utilisé des astuces et finalement, mon mari s’est impliqué.

Mon frère aussi. Le premier en France.

Ma mère et ma belle-soeur également.

Maintenant, signer avec bébé est un vrai projet familial.

C’est plus facile comme ça. Croyez-moi!

Mais ça n’a pas été une partie de plaisir. Je suis passée par des moments difficiles.

Et c’est ce que je veux vous épargner.

Vous pouvez y arriver seule, c’est sûr. Je l’ai fait. Vous pouvez le faire.

Mais ce ne sera pas facile. Oubliez le long fleuve tranquille et préparez-vous à vous faire sérieusement secouer…

Je vous souhaite de tenir bon et de rester à flot, mais beaucoup chavirent et perdent pieds.

Fini le beau projet de communiquer avec bébé.

Trop dur. Pas le temps. Pas le bon timing.

Vous trouverez une excuse.

Ou alors, vous pouvez prendre le raccourci que je vous propose dans ce guide.

Le chemin balisé avec carte IGN et signal GPS.

Mais c’est à vous de décider. Je ne peux pas le faire pour vous.

Quels sont les résultats?

Si vous suivez la méthode, vos proches vous soutiendront dans votre projet.

A votre avis quel impact le soutien de vos proches aura sur votre motivation?

  • Est-ce qu’elle risque de baisser inoxérablement parce que bébé ne signe pas encore?
  • Ou serez vous gonflé à bloc comme un bodybuilder sous stéroïdes, prêt à déplacer des montagnes?

Avec vos proches, vous construirez un vrai projet familial.

Vous constituez une véritable équipe.

Avant même que bébé ne signe, vous allez renforcer les liens qui vous unissent. Vous vous sentirez encore plus proches. Unis. Soudés autour d’un même objectif.

Si vos proches signent avec bébé, ça accéléra son apprentissage des signes.

Et s’il signe plus rapidement, il bénéficiera plus tôt et plus longuement des avantages du langage des signes pour bébé.

Vous avez mis en route un cercle vertueux au service de l’épanouissement de votre bébé. Et de votre famille.

Qu’allez-vous trouver dans ce guide?

Dans le chapitre 1:

On va revoir ensemble pourquoi l’implication de vos proches est cruciale dans la réussite de votre projet. Parce que d’une part, ça va être important de pouvoir l’expliquer à votre entourage justement, et d’autre part ces raisons formeront les piliers de votre motivation.

Dans le chapitre 2:

Vous allez découvrir comment expliquer le langage des signes à votre entourage. Simplement. Sans jargon. De manière à ce qu’il comprenne tout de suite.

A la fin de ce chapitre vous pourrez commencer la première phase de l’implication de vos proches en leur expliquant simplement pourquoi vous vous lancez dans cette merveilleuse aventure.

Dans le chapitre 3:

Vous verrez comment répondre aux principales objections de vos proches. Car il y en aura. C’est certain. Cette étape est cruciale. Il ne faut pas la louper. Leur future implication (ou non-implication) dans la pratique du langage des signes pour bébé dépendra en grande partie de la façon dont vous allez leur répondre.

A la fin du chapitre, vous aurez entre les mains la structure exacte pour répondre de manière efficace aux objections de votre entourage.

Dans le chapitre 4:

On va jouer sur la corde sensible. Vous allez voir comment présenter ce que votre entourage va louper s’il ne s’implique pas dans le langage des signes pour bébé.

A la fin de ce chapitre, vous aurez planté une petite graine dans leur cerveau qui va germer pour les convaincre qu’il faut absolument qu’ils se mettent au langage des signes pour bébé.

Dans le chapitre 5:

On va achever de les convaincre en leur montrant du concret. Vous aurez entre les mains tous les éléments pour leur prouver que le langage des signes pour bébé fonctionne réellement.

Dans le chapitre 6:

Vous allez voir comment permettre à votre entourage de s’approprier le concept à son rythme.

Dans le chapitre 7:

Vous allez placer le proche que vous souhaitez convaincre au centre du projet de langage des signes pour bébé.

A la fin de ce chapitre, votre proche se trouvera au coeur de la pratique du langage des signes avec votre bébé. Il se sentira important. Investi.

Dans le chapitre 8:

Vous allez faire la connaissance de votre meilleur atout. Une véritable arme de persuasion massive…

Et dans le chapitre 9:

Vous découvrirez qu’un allié de taille se cache déjà peut-être dans votre famille...

A la fin de ces deux chapitres, vous aurez tout ce qu’il faut entre les mains pour constituer une petite armée qui promouvra le langage des signes pour bébé. Soft power!

Dans le chapitre 10:

Vous verrez que vous avez en vous les ressources pour convaincre votre entourage, si vous êtes suffisamment motivé pour atteindre votre but. Rien ne pourra vous arrêter.

Et pour conclure:

Nous élaborerons ensemble un plan de bataille personnalisé pour convaincre n’importe qui dans votre entourage. Le papa. La Mamie, la nounou ou la crèche, personne ne résistera devant votre force de persuasion.

Combien coûte le guide?

La méthode que je vous propose permet d’impliquer votre entourage dans votre projet de signer avec bébé et vous pouvez l’avoir au prix de 7.50€.

7.50€, c’est le prix d’une soirée ciné si vous prenez des popcorns. Et pour ce prix là, vous pouvez mettre toutes les chances de succès de votre coté et permettre à votre bébé de communiquer bien avant qu’il ne sache parler. Avec vous. Mais aussi avec son entourage.

Garantie

Si après avoir appliqué cette méthode, vous n’étiez pas satisfait, je vous rembourse à 100%.

Vous ne prenez aucun risque.

Moi non plus d’ailleurs parce que je ne pense pas que vous demanderez le remboursement. Parce que cette méthode fonctionne. Je l’ai appliqué. Des amis l’ont testé avec succès.

Pourquoi j’offre cette garantie?

Parce que je veux que votre bébé puisse signer.

C’est la mission que je me suis donnée en lançant Bebeblabla.fr.

Et je sais qu’impliquer votre entourage est votre meilleure chance de succès. Tout simplement

 

Comment ça marche?

Facile.

1) Cliquez sur le bouton ci-dessous.

2) Vous recevez vos liens de téléchargement immédiatement après paiement, sur votre boîte mail. Commencez la lecture de votre guide (format PDF) dans 2 minutes chrono, sur votre ordinateur ou votre tablette.

Attention!

Cette méthode fonctionne. Mais ce n’est pas une méthode miracle.

Il va falloir vous investir et appliquer les conseils que je vous donne pour que vos proches s’investissent.

Signer avec bébé, c’est génial mais ça demande un investissement de votre part.

Et ce sera le cas aussi si vous choisissez d’impliquer vos proches.

Si vous n’êtes pas prêt à faire ces efforts, quittez cette page, cette méthode n’est pas faite pour vous.

Par contre si votre projet de signer avec bébé vous tient réellement à cœur et que vous êtes prêt à vous investir, alors cette méthode va vous guide pas-à-pas vers la réussite.

C’est à vous de décider maintenant.