Nouvelle stratégie Maison pour décrypter les pleurs de bébé (A lire d’urgence!)

Une méthode pas-à-pas pour identifier et calmer les pleurs de bébé…

Arrive-t-il à votre bébé de pleurer?

J’imagine que oui. Parce qu’un bébé, ça pleure, c’est normal. C’est le seul moyen dont il dispose pour exprimer sa faim, sa douleur ou son mal-être.

pleurs de bébé langage des signes pour bébé bebeblabla.fr

Les bébés pleurent en moyenne 2 heures par jour. 25% des nourrissons le font même jusqu’à 3 heures par jour. Cela peut paraître beaucoup, mais c’est tout à fait normal.

Faut-il le laisser pleurer?

« Les pleurs de mon bébé sont une véritable source de stress. Les conseils de mon entourage aussi. « Ne le prends pas… », « Laisse le pleurer… » J’en passe et des meilleurs… »

Malheureusement, quand on parle de pleurs de bébé, on entend encore trop souvent ce genre de conseils donnés par un entourage qui se veut pourtant bienveillant.

Mais les études ont montré que plus vite on répond aux pleurs de bébé, plus vite il apprend la patience. C’est assez logique en fait. S’il sait que votre réponse va être rapide, il n’a pas besoin de s’inquiéter plus que cela. Il est déjà dans une situation inconfortable : il a un besoin qu’il ne peut assouvir lui-même. L’anxiété de ne pas savoir si son besoin va être assouvi ou pas ajoute une dose de stress que bébé retranscrit par les cris les plus bruyants qu’il puisse émettre pour maximiser ses chances d’attirer votre attention et que vous preniez en charge son besoin. Un bébé qui sait que ses besoins vont être pris en compte n’a pas besoin d’émettre les signaux les plus bruyants.

Mary Ainsworth et Silvia Bell (*Infant crying and maternel responsiveness, child development) ont montré que les bébés auxquels les mères ont répondu tôt et de manière maternante réduiraient de 70% les pleurs et utilisent bien moins souvent les pleurs comme mode de communication passé l’âge d’un an.

Vous devez donc répondre aux pleurs de bébé. Encore faut-il savoir pourquoi il pleure…

Les principales causes des pleurs de bébé

Il en existe 8 principales.
Bébé pleure quand:

  • Il a faim.
  • Il a trop chaud ou trop froid.
  • Sa couche est sale.
  • Il est fatigué.
  • Il a besoin de décharger la tension accumulée au cours de la journée.
  • Il souffre de coliques.
  • Il est malade.
  • Il a besoin d’attention.

Analyser les pleurs de bébé

Selon le célèbre pédiatre américain T. Berry Brazelton, il est possible d’analyser la façon dont bébé pleure afin de déterminer de quoi il souffre.

Par exemple, si les pleurs démarrent avec un cri strident, suivi d’un silence (inspiration) puis s’enchaînent avec des cris continus et insistants, cela donne tout lieu à penser qu’il a faim. Tant qu’il n’a pas mangé, bébé crie de plus en plus fort (l’anxiété de ne pas voir son besoin assouvi s’ajoute à son mal-être grandissant, et il le traduit par le volume sonore de ses cris).

En revanche, si les pleurs sont brefs, soudains, puissants, que sa respiration se bloque, que les cris deviennent suraigus et qu’aucun apaisement n’est possible, cela ressemble à des pleurs de bébé malade.

Si en théorie, les cris de bébé peuvent nous indiquer de quoi il souffre, dans la pratique, c’est une autre histoire. Souvent, on se retrouve devant notre bébé qui pleure et on ne sait pas pourquoi…

Voici une méthode qui va vous aider à trouver la cause de ces pleurs.

Checklist: posez-vous les bonnes questions!

Quand on ne sait pas pourquoi bébé pleure, il faut procéder par élimination. Pour cela, on va passer en revue les principales causes des pleurs de bébé, en partant de la plus fréquente pour aller vers la plus rare. Ainsi, on a de grandes chances de trouver le problème et surtout de le résoudre le plus vite possible.

1/ A-t-il faim?

La faim est la cause la plus fréquente du chagrin de bébé. Il a besoin de manger plusieurs fois par jour car son petit estomac ne lui permet pas de prendre de grandes quantités de nourriture à chaque fois. De plus le lait maternel se digère très vite et si vous allaitez cela entraîne une augmentation de la fréquence à laquelle il faut le nourrir.

Donc si bébé pleure, posez-vous d’abord la question: quand a-t-il mangé pour la dernière fois? Si cela fait plus de 3 heures, vous avez votre réponse: il a faim! Il ne sert à rien d’essayer de le « réguler » en ne lui donnant pas à manger quand il en ressent le besoin. Car justement, il en a besoin! Y compris la nuit. C’est le prix à payer pour développer ce petit corps!

Trop énervé pour manger?

Il se peut que bébé ait tellement faim qu’il soit trop énervé pour prendre le sein ou son biberon. Que faire? Il faut le calmer.

Voici une méthode qui a fait ses preuves:

  1. Bercez-le en lui parlant doucement.
  2. Amorcez la pompe en lui glissant le petit doigt trempé dans du lait. Dès qu’il aura senti le goût, il s’arrêtera d’hurler.
  3. Maintenant qu’il est calmé, vous pouvez lui donner tranquillement le sein ou son biberon.

2/ A-t-il trop chaud ou trop froid?

Bébé est trop petit pour gérer lui-même la température de son corps. Il ne peut pas enlever lui-même une couche de vêtements s’il a trop chaud par exemple. S’il a trop chaud, son seul espoir est que vous lui veniez en aide et donc pour attirer votre attention, il pleure.

Comment savoir s’il pleure parce qu’il a trop chaud ou trop froid?

  1. Glissez un doigt dans son cou. S’il transpire, c’est qu’il a trop chaud.
  2. Touchez également ses extrémités. Ses pieds et ses mains sont froids? Il se peut que bébé ait froid. Mais ce n’est pas toujours efficace comme moyen de détection car les extrémités d’un nourrisson sont souvent froides. Cela ne veut pas toujours dire que bébé a froid. Touchez alors son ventre pour contrôler sa température.

Une fois que vous avez validé que la température est effectivement la cause des pleurs, vous allez pouvoir y remédier:

  1. Enlevez ou ajoutez une couche de vêtements(en général, bébé se sent bien avec une couche de vêtements supplémentaire par rapport à vous).
  2. Donnez-lui à boire de l’eau s’il a eu chaud ou donnez-lui le sein ou un biberon de lait chaud s’il a eu froid

Pensez à utiliser un drap et une couverture à mailles aérées plutôt qu’une petite couette. Il sera plus facile pour vous de jouer sur le nombre d’épaisseurs dont a besoin bébé.

3/ Sa couche est sale?

Certains bébés n’ont aucun problème à garder une couche sale.

En revanche, cela peut être un véritable calvaire pour d’autres bébés. Ils ne supportent pas la sensation d’humidité et leur peau sensible s’irrite plus facilement.

Il est facile de vérifier si c’est la raison qui le pousse à pleurer:

  1. Vérifiez si la couche est sale (l’odeur ou un rapide contrôle visuel devrait rapidement vous renseigner).
  2. Changez-le si besoin.
  3. Vérifiez que sa couche et ses vêtements ne sont pas trop serrés.

Sinon, pour éviter ces désagréments, renseignez-vous sur l’hygiène naturelle infantile:
Conseils et astuces pour élever son enfant sans couches ou presque ! : L’hygiène naturelle infantile

4/ Il est fatigué?

Dur dur d’être bébé. C’est fatiguant! Un nourrisson dort entre 16h et 17h par jours. C’est très important car c’est durant ces phases de sommeil que se développe son cerveau.

Mais parfois, un environnement bruyant peut empêcher bébé de dormir. Il pleure, s’énerve et cela s’ajoute à la difficulté de trouver le sommeil. Voici comment éviter cela:

  1. Apprenez à repérer les premiers signes de fatigue: bébé baille, il se frotte les yeux ou les oreilles, il s’agite…
  2. Répondez tout de suite à ses signaux en le mettant en position de sommeil
  3. Une fois les grands rythmes de la journée installés, évitez si possible les sorties aux heures fatidiques.

Certains bébés pleurent plus souvent quand il y a du monde à la maison. C’est leur façon de vous dire: « Bon, allez, ça suffit, j’en ai eu assez, je suis fatigué ». Il faut dire qu’en général, ils sont l’attraction de la soirée ! Un petit bébé est toujours au centre de l’attention et cela peut engendrer de la fatigue pour ce petit être encore fragile. Dans ce cas, mettez-le au calme pour qu’il puisse se reposer.

5/ Doit-il évacuer la tension de la journée?

Saviez-vous que 40% des pleurs ont lieu autour de 18h?

Ce sont les fameux « pleurs du soir » que tous les parents connaissent bien.

Les causes en sont variables:

  • Accumulation de tensions
  • Fatigue
  • Peur de l’obscurité
  • Ou encore l’immaturité du système nerveux qui n’est pas encore capable d’absorber le stress accumulé dans la journée…

Mais toutes les causes ne viennent pas forcément de bébé. Cela peut venir de vous…

En effet, bébé est une vraie éponge. Tensions, stress, fatigue de ses parents, il ressent tout. C’est ce qu’on appelle le cercle vicieux de la dépression post-partum: bébé pleure => maman se sent débordée=> bébé sent le mal-être de sa mère et pleure encore plus.

La solution? Demander de l’aide! Pédiatre, grands-parents, amis, voisins peuvent peut-être vous offrir quelques heures de baby-sitting pour que vous puissiez vous ressourcer et revenir en pleine forme auprès de votre bébé. Les premières semaines sont souvent très éprouvantes, alors n’hésitez pas à solliciter de l’aide.

Astuce: La minute « énergie »

Si bébé pleure et que vous n’en pouvez plus, pratiquez cet exercice :

  1. Posez bébé dans un couffin et rendez-vous dans une pièce dans laquelle vous ne pouvez plus l’entendre.
  2. Pendant une minute, alternez une grande respiration (comptez jusqu’à 6 dans votre tête en gonflant votre ventre au maximum) puis une grande expiration (comptez aussi jusqu’à 6 dans votre tête en rentrant votre ventre au maximum).

Ces 5 respirations profondes vont vous permettre de vous calmer et de vous recentrer sur vous-même. Vous serez prête à retourner auprès de votre bébé. Il va sentir le changement et se sentir plus rassuré. Il se calmera plus facilement.

6/ Il souffre de coliques?

Les coliques sont souvent confondues avec les pleurs du soir car elles ont lieu à peu près aux même heures, le soir.

Les coliques, qu’est-ce-que c’est?

Ce sont des manifestations intestinales provenant d’une difficulté du système digestif à assimiler le lactose. Cela provoque des fermentations qui sont à l’origine de gaz, de ballonnements et douleurs spasmodiques et cela entraîne les pleurs de bébé. Selon les pédiatres, le nourrisson souffre de coliques si les douleurs persistent pendant plus de 3 heures d’affilée, pendant plus de 3 jours par semaines.

Comment les repérer?

Lorsqu’ils souffrent de coliques, les bébés se tordent dans tous les sens, ils deviennent tout rouge et émettent des gaz.

Comment les soulager?

Malheureusement, il n’y a pas grand-chose à faire dans ces cas-là.

Certaines coliques peuvent venir de l’alimentation de la mère (mais ce n’est pas toujours le cas). Cela vaut le coup de tenter de stopper quelques aliments comme les produits laitiers, le blé et les choux pendant quelques jours et d’observer si cela améliore l’état de bébé. On pourra réintroduire progressivement et un à un les aliments tout en surveillant les effets sur le système digestif de bébé.

Si vous n’allaitez pas et que vous donnez le biberon, vous pouvez aussi faire cette expérience en changeant de marque de lait. Certaines seront peut-être mieux digérées par bébé. Changez de marque et observez le comportement de bébé pendant quelques jours. Si ça va mieux, c’est super! Sinon, essayez une nouvelle marque de lait.

Il existe aussi des massages qui permettent à bébé d’évacuer les gaz responsables de ces désagréments. L’association Française de Massage Pour Bébé (AFMB) offre des cours pour les apprendre.

Vous pouvez approfondir le sujet des coliques en dévorant l’article de Jocelyne Gaudy sur Cocoon Bien Naitre

7/ Bébé est malade?

Bébé souffre et son seul moyen de l’exprimer, c’est de pleurer.

Si ces cris sont brefs et puissants et que sa respiration se bloque, cela doit vous mettre la puce à l’oreille.

  1. Prenez sa température.
  2. S’il a de la fièvre et en accord avec votre médecin, donnez-lui un peu de paracétamol
  3. Si cela ne passe pas, n’attendez pas pour consulter le médecin. Il saura déceler des pathologies comme les rhino-pharyngites, le otites, les gastro-enterites ou encore des poussées dentaires (vers 3-4 mois)

8/ Bébé a besoin d’attention?

Les bébés ne sont pas des machines à dormir et à manger. Ils ont un besoin vital de contacts et de stimulations. Surtout dans les premières semaines, bébé a besoin de contacts physiques: votre chaleur, votre odeur, les battements de votre cœur le rassure et il se sent en sécurité. Les pleurs de bébé sont parfois un appel désespéré pour obtenir un gros câlin.

Certains bébés ont des besoins dits « intenses ». C’est-à-dire qu’ils ont besoin d’être pris dans les bras plus souvent que les autres. Pour leurs parents, les journées peuvent être rudes. N’hésitez pas là encore à demander de l’aide et à passer le relais à l’entourage.

Voici une infographie pour résumer la checklist à suivre quand votre bébé pleure (vous pouvez la télécharger et l’imprimer pour l’avoir sous la main):

Pleurs de bébé La checklist

Ne boudez pas les « trucs » anti-pleurs!

Tous les parents ont leurs trucs quand il s’agit de calmer les pleurs de bébé. Essayez-les sur votre bébé, vous n’êtes pas à l’abri d’une bonne surprise!

En voici quelques-uns:

Allez plus loin…

Vous apprendrez au fil du temps à reconnaître les différents pleurs de votre bébé et à anticiper ses besoins.

Mais la meilleure façon d’éviter les pleurs inutiles reste de donner à votre enfant les outils pour se faire comprendre…

Savez-vous que certains enfants pleurent moins souvent parce qu’ils utilisent des signes simples pour se faire comprendre, sans avoir recours aux pleurs pour attirer l’attention?

De nombreux parents ont bien compris les avantages de cet outil et l’utilisent au quotidien avec leur bébé.

Si vous voulez réduire la frustration ainsi que les pleurs de bébé et si vous voulez l’aider à se faire comprendre bien avant qu’il ne puisse parler, Cliquez sur ce lien pour en découvrir plus sur le langage des signes pour bébé.

3 pensées sur “Nouvelle stratégie Maison pour décrypter les pleurs de bébé (A lire d’urgence!)”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *